ACTUALITES (actualitats)

Chers adhérents de l'asso, consultez vos mails... l'AG approche à grands pas !

Erwan Hamon (stage flûte traversière)

Il joue de la flûte traversière en bois depuis l'âge de 10 ans. Son aisance et sa dextérité l'ont rapidement amené à écumer toutes les scènes de Bretagne avec Janick Martin avec qui il joue depuis 25 ans, et autour du monde avec le duo ou le quintet Hamon Martin.

Finesse des ornementations, équilibre et diversité des timbres, Erwan possède à la flûte un "son" personnel. Son jeu dynamique et inventif est d'une grande fluidité.

 

Il joue actuellement dans plusieurs formations de concert et de fest-noz : Hamon-Martin Quintet, La Dame blanche, Collectif jeu à la nantaise, Skeduz, Duo Erwan Hamon/Janick Martin, Kharoub, Erwan Keravec « Sonneurs »…

Janick Martin (stage accordéon diatonique, confirmés)

Originaire du pays de Questembert en Morbihan, Janick Martin a découvert très tôt l'accordéon auprès de son père et de Ronan Robert. Avec son compère Erwan Hamon, il enregistre en 1998 le premier disque du duo Hamon Martín, La Violette. Janick est un musicien incontournable de la scène bretonne, de part son aisance technique et son ouverture musicale. Son jeu a la fois rythmique et lyrique lui permet de placer son « son » aussi bien dans le registre de la musique traditionnelle (Hamon Martin quintet, Silabenn) que dans les musiques dites du monde (Kharoub, N’Diale) ou les musiques aux frontières des cultures traditionnelles et improvisées avec le Jacky Molard quartet, Feule Caracal, Yom et la création « bleu and black zebra ». Il anime régulièrement des stages et master class en France et à l’étranger.

Mickaël Vidal (stage danses occitanes)

Tombé tout petit dans la marmite familiale de la musique et de la culture régionales, Mickaël n’a pu faire autrement que d’apprendre, et parfaitement, les codes qui régissent la musique et la danse traditionnelle.

 

Originaire du Quercy, c’est là qu’il puise son répertoire. Mais Mickaël sait utiliser son sens créatif et apporter sa touche personnelle à cette musique grâce à sa virtuosité à la clarinette, l’accordéon ou en tant que chanteur.

Camille Raibaud (stage violon)

Camille est un joueur de violon natif de la région bordelaise. Issu d’une famille de musiciens, il fait ses armes sur les scènes de musiques actuelles pour finalement s'orienter vers les musiques traditionnelles.

 

Il se professionnalise à l'âge de 21 ans, et explore peu à peu le répertoire de musique à danser du Sud Ouest de la France, et en particulier celui de Gascogne dont il devient spécialiste.

 

Il obtient en 2015 un Diplôme d'Etudes Musicales (DEM) avec la mention très bien au Conservatoire de Toulouse, puis rentre en formation au Diplôme d'Etat de Musiques Traditionnelles.  Musicien créatif et militant il est à l'origine de nombreux projets musicaux, d'ateliers, d'un festival, participe à une vingtaine  d'enregistrements comme titulaire de groupes, et une quinzaine comme invité.

Julien Estèves (stage musique d'ensemble).

Déjà tout petit, ce n'était pas un très beau bébé, mais déjà il faisait rire sa mère et sa sœur, son premier public. Lorsqu'il s'est aperçu de son talent, il a fait des études de clown.

C'est à l'adolescence que son tempérament violent est ressorti, il le tenait surement de son père, qui-lui même tapait sur des bambous.

Son éducateur, malin, lui a suggéré de se mettre à la batterie pour délivrer sa haine du système: il était très mauvais en maths…

Lolita Delmonteil-Ayral (stage accordéon diato débutants)

Accordéoniste au sein du duo La Forcelle, membre du trio vocal Cocanha, Lolita Delmonteil-Ayral a trouvé dans la musique traditionnelle à danser un terrain d'expression pour ses basses accordéonistiques, son sens polyrythmique et ses délires harmoniques.

 

Voila presque 10 ans qu'elle écume les routes et les bals, flanquée de ses compagnons de routes, avec parfois quelques "détours" par la Galice et la musique brésilienne.

Clément Rousse (stage accordéon diato débutants)

Jeune musicien du Val d’Azun, Clément pratique à la perfection divers instruments (accordéon diatonique, flûtes, boha…).

 

Sa passion pour les musiques traditionnelles gasconnes l’a conduit à animer concerts et bals dans diverses formations allant du bal solo poly-instrumental au trio Dirty caps’ qui jouera à PB 2017. 

Thomas Kerbrat (stage percussions)

Thomas Kerbrat est un artiste enseignant de 24 ans, spécialisé dans le domaine rythmique et percussif. Après avoir étudié les techniques de la caisse-claire écossaise, il débute son apprentissage de la batterie complète au Conservatoire de Brest, jusque l’obtention du Diplôme d'Études Musicales en Juin 2011. Ces années de travail lui permettent de se forger un style musical personnel en mélangeant les techniques des musiques traditionnelles et actuelles comme le Jazz, la Pop et le Rock. 

 

Licence de Musicologie en poche, il en fera comme une évidence son métier en transmettant son savoir à différents publics, au sein de différentes écoles de musique et de structures associatives des Côtes-D'armor.

 

Depuis une dizaine d’année, Thomas se produit sur scène avec différentes formations, plus particulièrement avec JMK avec qui il enchaine les concerts en France et à l’étranger.

Baptiste Moalic (stage MAO)

À l'âge de cinq ans, Baptiste tombe sous le charme de l'accordéon diatonique; deux ans plus tard, il foule ses premières scènes et devient très vite la mascotte du Festival Kann-Al-Loar de Landerneau (29), en remportant notamment le concours de diato à maintes reprises. 

 

Au milieu des années 2000, Baptiste évolue au sein de plusieurs formations dans le milieu traditionnel breton, et s'essaie également au rock et aux musiques actuelles. La rencontre qui bouleversera son adolescence, c'est celle du groupe emblématique de rock français Merzhin, avec qui il partagera une importante tournée en 2009 (Merzhin Moon Orchestra), puis en 2012 pour les quinze ans de scène du groupe.

 

Aujourd'hui professionnel, avec plus de cinq cent concerts dans les doigts en France et à l'étranger (tournée 2015 en Chine, Allemagne, Suisse..), Baptiste se concentre sur JMK, projet de musique bretonne électronique, et notamment sur le rapport entre instruments acoustiques traditionnels et programmations électroniques. 

Tristan Jézéquel (stage danses bretonnes)

Après avoir commencé la clarinette à l'âge de sept ans, Tristan Jézéquel découvre la musique bretonne grâce au bagad à douze ans. Désireux de parfaire ses connaissances dans ce domaine, il passe un Diplôme d’Études Musicales au conservatoire de Brest et poursuit par un Diplôme National Supérieur Professionnel de Musicien au Pont Supérieur. Son travail avec Ronan Pellen, Ronan Le Gourierec, Sylvain Girault ou Marc Clérivet, entre autres, lors de ses études, l'ouvre à d'autres formes d'expressions de la musique traditionnelle.

 

Tristan Jézéquel expérimente ainsi d'autres styles et a su trouver un son et une expressivité personnelle. Ses expériences avec JMK pour l'enregistrement de deux albums puis pour une tournée en Bretagne, Allemagne, en Suisse et jusqu'en Chine lui donne une expérience de la scène déjà très riche. Tristan creuse aussi l'improvisation et approche le jazz en jouant avec le Gaël Chauvin Quartet et enrichi son jeu de cette pratique. Dans ce cadre, il a l'occasion de travailler en résidence et développe ainsi sa présence artistique et une meilleure compréhension de l'espace scénique. Pour continuer à porter cette identité musicale, il créé, avec d'autres artistes musiciens, le collectif AHUM !

 

Toutes ces expériences font de Tristan Jézéquel un artiste musicien capable aussi bien d'être à l'aise dans n'importe quelle situation improvisée que dans un spectacle écrit et mis en scène précisément.

Mathieu Barès / Emilie Roemer / Mathieu Emportes (stage enfants)

Deux jeunes commingeois, ancrés dans la langue gasconne par tradition, s’associent à une jeune béarnaise tout autant attachée à la culture et à la langue régionales. Une transmission orale de la musique, de la danse et surtout de la langue occitane s’offriront aux participants. Ils relèvent tous les trois (toti tres) le défi de partager, avec sincérité et dynamisme, un moment culturel empreint de musique et de jeux traditionnels.